external image lahaineav3.jpg



L'haine,il est un film français dirigée par Mathieu Kassovitz et étrennée en 1995 qu'il narre la vie de trois jeunes desheredados de la société (un juif, un arabe et un noir) en un suburbio de Paris à intervenus du décennie des quatre-vingt-dix.

Pendant quelques troubles à la ville un jeune arabe est hospitalisé à cause des mauvais traitements reçus par la police. En cette même nuit Vinz, un des trois protagonistes, il se fait avec un revolver de la police et il assure, avec une grande haine, qu'avec il il assassinera à un membre des autorités si le jeune hospitalisé il meurt. Le film transcurre pendant ce même jour, et en la longue nuit en celle qui les protagonistes promènent par tout Paris s'enteran de que le garçon arabe il est mort à l'hôpital. Pourtant Vinz, bien que lui corroe l'haine décide n'assassiner à personne. Enfin les protagonistes reviennent à sa maison au commencer à faire jour, avec le malheur de se trouver avec la police et en le je fouille, un des trois protagonistes est assassinés accidentellement par une police. Le film roulé en blanc et noir, il est une étude sociologique qu'il montre la crue réalité des suburbios de Paris, en ceux qui ses habitants se font face à au racisme, à la discrimination et au chômage, avec colère mais aussi avec vrai escepticismo comme le cas de Said. Le film réfléchit sur la situation politique, sociale et économique en celle qui habitent les jeunes margineux du gethos. L'anecdote d'un homme en tombant au vide et en pensant que pour le moment tout il va bien, avec celle qui commence le film, il est l'image estremecedoramente réelle avec celle qui Mathieu Kassovitz il remporte décrire depuis un principe cette tension absurde de, vertige, d'une part et faute de rhumb, par l'autre, avec celle qui habitent les jeunes marginaux à Paris.